Juste avant que je ne parte en vacances en août,
une de mes fidèles lectrices m'a demandé si j'accepterais
de coudre une robe de cérémonie pour sa fille.

Une telle confiance m'a tellement touchée
(et flattée il faut bien le dire, ben oui ce genre de compliment
est toujours bon pour l'estime de soi)
que j'ai dit oui sans réfléchir.

Mais une fois ce petit moment de gloriole passé,
je suis aussitôt tombée dans l'auto-apitoiement
à base de "malheureuse qu'as-tu donc fait ?",
"dans quelle galère t'es-tu donc embarquée ?"

Heureusement, mes quinze jours de farniente
m'ont permis de compulser et potasser à fond
mon petit ABC de la robe de cérémonie.

 Et je dois dire que je suis au taquet, incollable
sur les fondamentaux de ce vêtement d'un jour.

a) Il n'est en aucune manière obligatoire
mais néanmoins communément admis
qu'une robe de cérémonie se la joue pastel et/ou Liberty.

b) Une robe de cérémonie digne de ce nom
SE DOIT de comporter des plis religieuse,
où vous voulez, dans le sens que vous voulez,
mais IL EN FAUT !

c) Sur une robe de cérémonie,
la présence d'un noeud est incontournable,
inévitable, indispensable.
D'ailleurs, en disant robe-de-cérémonie-à-ceinture-nouée,
on touche quasi au pléonasme.


J'ai donc appliqué ces règles de la manière
la plus scolaire et académique qui soit pour créer
cette petite robe d'un jour très spécial.

2

Patron maison
Velours milleraies rose pâle de mon armoire aux tissus et Liberty Betsy Ann rose

5

C'est une petite robe froncée à bretelles...

9

... avec un col chevauchant en Liberty doublé de velours...

4

... et deux plis religieuse terminés par une bande de Betsy en bas...

3

6

... le décolleté en V au dos se prolonge par deux liens laissés libres ou noués.

8

 

Je prends de plus en plus de plaisir à créer mes propres patrons.

Et quand le résultat est à la hauteur de mes espérances
et qu'il plait tout autant à la poupette qui le porte et à sa maman,
je suis une couturière comblée.